You are here

Flash IPI

02-11-2018

40 déclarations à la CTIF


Selon la Cellule de Traitement des informations financières (CTIF), les agents immobiliers ont signalé 40 cas de soupçon de blanchiment d'argent ou de financement du terrorisme à la CTIF en 2017.

 

C’est 5 déclarations de soupçon de plus qu’en 2016. Mais moins qu’en 2015 où la CTIF dénombrait 67 déclarations émanant de notre profession.
 

 

Les déclarations envoyées par les agents immobiliers représentent 0,13% des 31.080 déclarations de soupçon envoyées en 2017 à la CTIF par des entités assujetties. Exactement la même proportion qu’en 2016.

 


Ce sont les établissements de crédit qui représentent le plus grand nombre de déclarations (37,10%). En comparaison, les notaires ont envoyé 3,46% de tous les rapports, les réviseurs d’entreprise 0,21% et les avocats 0,03%.

 

 

 

IPI Newsletter n°257